Saison 2 …Work in progress !

0
Saison 02 WIP

Hello à tous. On bosse la saison 2 en ce moment même. Le temps de fabriquer tout ça, on vous propose de découvrir notre petite interview sur Conflikt Arts.

 

ZICOS, c’est l’histoire de trois potes, qui ont décidé de faire de leurs quotidiens de musiciens une web-série, à grands renforts d’ingéniosité et de DIY. Comme dans la vraie vie du local en somme, mais ici c’est à la parodie et à la blague que ca tourne, le trait étant volontairement grossi sur ce qui fait de beaucoup de groupes, une bande de joyeux galériens. Présentations collectives et extraits en attendant la saison 2 à venir !

Salut Seb (Freddy Mercredi) Antoine (Matt Pakaré) et Ben (Vince Vaporub), pouvez vous vous présenter brièvement à nos lecteurs ?

Ben : Ok… Ben je suis ingé son et  bassiste.
Antoine : Antoine, je suis Réal et Batteur.
Seb : Je suis Réal et guitariste chanteur.

Pouvez vous nous parler de Zikos, la web-série dont vous avez achevé récemment la première saison ?

Ben : ZIKOS est né de nos discussions et de nos péripéties au sein de nos groupes respectifs.
Seb : on fait de la zik depuis qu’on a 16 ans, donc on a emmagasiné de la matière depuis tout ce temps !
Antoine : En plus chacun occupe dans la vie le role du perso dans la série..ça permet d’être juste dans la caricature.
Ben : du coup je bossais sur le court metrage de Seb et on se racontait nos anecdotes. Et je lui ai glissé que ça pourrait être cool de parler des Zicos à notre sauce.
Seb : Ouais en 2009 !… on a essayé de trouver des comédiens/musiciens, près de chez nous….et nada. Donc on s’est lancés en proposant à Antoine de nous rejoindre.

Vous incarnez un bon groupe de loosers, or vous ne jouez pas dans les mêmes groupes dans la vraie vie, comment vous êtes vous rencontrés tous les trois et d’où vous vient cette idée de série ?

Antoine : La zic!
Ben : et la bière!
Seb : Pas mieux
Antoine : Un groupe est une entité fragile de personnes qui sans l’amour de la musique ne se serait pas forcément rencontrées.
Ben : C’est une vrai base comique. C’est un équilibre humain vraiment génial.
Seb : La musique cimente ces personnalités parfois tellement opposées que forcément il en résulte des situations et des dialogues épiques.

D’où sort donc cette chambre d’ado bordélique à souhait dans laquelle sont tournes pas mal d’épisodes ?

Antoine : Haha ! il nous fallait un squat pour nos persos !
Ben : On a pu « looker » cette pièce grace à la générosité de nos potes
Seb : Grace à eux on a fait le squat qu’on aurait voulu adolescents !

Comment écrivez vous ?

Antoine : Bourré!
Ben : Avec un crayon!
Seb : …ça fait un « Brouyon » !
Antoine : …ok…Seb et Ben en général posent une base écrite et on se voit pour la répéter.
Ben : On part sur un thème du genre le matos…et on liste ce qui nous est arrivé.

Quel est la part d’impro dans les plans finalement montés ?

Seb : 25% et c’est en progression…on est pas comédiens donc il fallait d’abord faire tomber des inhibitions entre nous pour se lacher.
Antoine : c’est beaucoup plus le cas dans les derniers épisodes.

Produisez-vous vraiment l’ensemble de la série uniquement à trois ? Quelles sont les spécialités de chacun ?

Ben : c’est effectivement ce qu’on appelle un plan à 3. Je gère le son, Seb et Antoine l’image. Et on réalise tous les 3.

Combien de temps mettez-vous à pondre un épisode depuis les premières lignes jusqu’à la mise en ligne ?

Seb : écriture plus ou moins 2 jours, tournage plus ou moins 3 jours, montage et effets(si si y’en a ) 1 semaines et mixage 1 à 1 jours.
Antoine : sans compter l’écriture des morceaux du groupe et leur enregistrement.

Vous avez lancé une campagne de financement participatif via Kisskissbankbank ces dernières semaines, finalement financer un faux groupe et un vrai projet indé c’est un peu la même chose non ?

Ben : Grave! on avait même pensé à d’abord sortir le groupe puis lui accoler la série.
Antoine : On nous a proposé de faire un peu de live aussi… du coup il faudrait incarner les persos sur scène en plus de jouer live !
Seb : On y pense, mais d’abord voyons si une seconde saison intéresse les abonnés.

Comment abordez vous la deuxième saison, quelle est la part de boulot/d’écriture déjà faite ?

Ben : Disons qu’on sait où on emmène nos gaillards au final… des épisodes complet d’écrits il y en a… d’autres en attente de finalisation.
Antoine : c’est le bordel comme chez les Zicos mais ça fait partie du processus !

Comment se partage votre temps entre les vrais groupes, la parodie et d’éventuelles autres activités ?

Seb : pour reprendre Antoine : C’est le Bordel !…
Ben : Oui mais on a envie de la faire cette série donc on trouve le temps.
Antoine : Clair, on s’éclate bien et c’est pour ça qu’on y met de l’energie !

En quoi ça consisterait d’être en « haut de l’affiche » pour les Zikos, genre l’aboutissement rêvé de la série ?

Seb : Faire un casting d’un nouveau zicos et demander à Paul Personne : « t’es qui toi? »
Ben : …Ou avoir Jean louis Aubert au téléphone!
Antoine : Oui ou plus terre à terre Les Foo Fighters qui reprennent le générique de la série !

Si vous pouviez inviter n’importe quel groupe vivant ou mort a s’incruster dans un des futurs épisodes, lequel ce serait ?

Seb : Queen
Ben : Nirvana
Antoine : Foo Fighters

Si tu te retrouvais sur une planète qui n’a jamais entendu de musique avec un seul album, ce serait lequel?

Seb : Ha! dur!…Les Beatles pour se faire accepter par des aliens canibales et « Use your illusion II » des Guns and Roses pour moi.
Ben : J’emmène  Nine inch nails « the fragile »
Antoine : La 9éme symphonie de Beethoven

Enfin, quelle sont tes deux dernières tartes musicales, tant sur album qu’en live ?

Seb : Album : « Distant Satellitte » d’Anathema et « 1000 forms of fears » de Sia …et ma grosse claque live : Steven Wilson
Ben : M en live…et Volodos plays Mompou en skud !
Antoine : Heymoonshaker en live… et le dernier des Foo Fighters … même si il est pas sorti.

Via Conflikt Arts

Laisser votre commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*